top of page
Rechercher

Agriculture numérique – Entrevue avec Bazoumana Koulibaly

Bazoumana Koulibaly, Senior Scientist, INERA, Burkina Faso, a participé à la XXI Conférence mondiale sur l’infopauvreté lors de la Troisième Session dont cette interview est extraite.

Pouvez-vous nous montrer les développements du projet Ewa-Belt au Burkina Faso ?


Burkina Faso est le principal pays agricole étaient environ 82% de la population est impliqué dans les activités agricoles et dans le secteur agricole, ils contribuent à 35% du produit intérieur brut du pays. La production agricole est caractérisée par un faible accès aux intrants agricoles et à la mécanisation. C’est un désavantage pour Miller, Maïs et la production de coton qui sont utilisés pour les aliments familiaux et comme culture de rente (coton).


Pour répondre à la forte demande alimentaire due à l’augmentation de la population et de la dégradation des sols, il y a une forte pression sur les ressources naturelles au Burkina Faso. L’importance de ces problèmes recommande des informations précises sur les principaux paramètres du système agricole pour leur durabilité, qui est parfois affectée par des aspects économiques pertinents. En tant que contribution à la sécurité alimentaire et à la durabilité des systèmes agricoles, le projet EWA-BELT promeut les pratiques agricoles traditionnelles et innovantes, l’amélioration des cultures et de la protection alimentaire ainsi que les instruments liés à la technologie. Le projet EWA-BELT contribuera également à la promotion des espèces négligées et sous-utilisées (NUS) pour la diversification alimentaire et la gestion intégrée de la fertilité des sols afin d’atteindre les objectifs de sécurité alimentaire et d’améliorer le revenu des ménages pour les petits agriculteurs.

1 vue0 commentaire

コメント


bottom of page