top of page
Rechercher

Effets de la fertilisation sur le rendement du sorgho et du maïs dans les systèmes agricoles à base

Contexte :

Les partenaires au Burkina Faso travaillent à tester différents lots de travail dans le cadre du projet EWA-BELT, en particulier des essais sur le sorgho, une céréale ancienne particulièrement cultivée en Afrique en raison de sa résistance même dans les sols avec peu d’eau ou dans des conditions de sécheresse.

Les essais de fertilisation du sorgho comprennent cinq traitements possibles : le premier sans utilisation d’engrais selon les pratiques actuelles des agriculteurs, tandis que les quatre autres impliquent différentes approches de fertilisation discutées et convenues avec les agriculteurs.

Le choix de ces traitements était également fondé sur leur applicabilité par les agriculteurs, de sorte que tous les substrats utilisés dans les essais étaient disponibles sur le marché ou produits localement par les agriculteurs.

Le paquet technologique s’est concentré sur le sorgho en raison de son importance en termes d’utilisation comme céréale, constituant une ressource primaire pour la famille, la nourriture, la commercialisation, la paille et comme fourrage pour les animaux de trait pendant la saison sèche. Un agriculteur a été interviewé par notre partenaire : « Je suis Sankara Amad, je suis de Houndé, mais en fait je suis à Dohoun pour une activité agricole où je mène des activités de production agricole et d’élevage. Nous produisions du sorgho, mais pas comme nous le faisons dans le cadre du projet EWA BELT. Dans notre pratique courante, le système de préparation des terres était différent de celui du projet EWA BELT. Nous avons également produit sans engrais, ni minéral ni organique. Avec le projet EWA BELT, nous mettons en œuvre de nouvelles approches sur la culture du sorgho. Ces approches comprennent le processus des opérations agricoles spécialement pour l’application d’engrais organiques ou minéraux. Avant la récolte, on remarque un meilleur développement des tiges de sorgho dans la parcelle. Nous sommes également satisfaits de l’approche utilisée par EWA BELT parce que, depuis le début, nous avons participé aux différentes étapes des projets. En effet, ensemble, nous avons sélectionné des progiciels technologiques et mené des activités globales depuis la sélection des semences jusqu’à la récolte. Pour en arriver à des résultats préliminaires, je vois que nous aurons plus de pailles pour nourrir notre bétail.»

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page