top of page
Rechercher

Présentation du dispositif Q3 qPCR créé par STMicroelectronics aux Nations Unies

Développé par STMicroelectronics dans le cadre du projet EWA-BELT (GA 862848), l'outil innovant de Q3 qPCR portable pour détecter les mycotoxines a été présenté lors de la 23e Infopoverty World Conference le 12 avril 2024 au siège des Nations Unies à New York.


"Grâce à la grande sensibilité de la qPCR, nous pouvons procéder à une détection précoce des champignons producteurs de mycotoxines, ce qui permet de déclencher rapidement des actions de confinement pour tenter de sauver les cultures, ou du moins de limiter leur gaspillage"

Régarder les déclarations des intervenants


Reconnaissant l'urgence de s'attaquer aux problèmes d'insécurité alimentaire, confirmée par les chiffres selon lesquels l'incidence de l'insécurité alimentaire sévère est passée de 9,3 % en 2019 à 11,7 % en 2021 - soit une augmentation équivalente à 207 millions de personnes supplémentaires en l'espace de deux ans (Source: https://www.who.int/news/item/06-07-2022-un-report--global-hunger-numbers-rose-to-as-many-as-828-million-in-2021), le projet EWABELT a investi dans la recherche et les actions opérationnelles afin de fournir des solutions hétérogènes capables d'alléger le fardeau de l'insécurité alimentaire sur les systèmes agro-alimentaires.


Reconnaissant l'importance des mycotoxines et les problèmes que ces composés représentent pour la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne, le projet EWABELT développe des approches innovantes, allant de l'amélioration des technologies de stockage et des systèmes d'aide à la décision, à la détection précoce du développement de moisissures dans les produits stockés. C'est exactement ce que fait STMicroelectronics au sein du consortium avec le développement de l'outil portable de qPCR.


Que sont les mycotoxines ? Qu'est-ce que l'outil Q3 qPCR développé par

STMicroelectronics ? Comment l'utiliser ?


Professeur Quirico Migheli de l'Université de Sassari, chercheur Marco Cereda de STMicroelectronics et lecturer Abigael Ouko de l'Université de Nairobi ont répondu à toutes ces questions lors de la deuxième session de la 23e Infopoverty World Conference consacrée au projet sur le thème "L'éradication de la pauvreté et de la faim : un premier défi prioritaire pour l'IA" le 12 avril 2024 au siège des Nations unies à New York.


Appréciez la vidéo !



En s'appuyant sur les déclarations des participants, OCCAM a rédigé la déclaration finale de la conférence, qui comprend des suggestions, des propositions et des recommandations à tous les niveaux. OCCAM a rédigé la Déclaration Finale de la conférence, qui comprend des suggestions, des propositions et des recommandations à tous les niveaux pour faire face à un monde en constante évolution où les technologies, si elles sont orientées et réglementées de manière adéquate, pourraient être bénéfiques au développement socio-économique mondial en vue d'un e-bien-être pour tous, dans le respect des droits de l'homme et des principes des Nations unies.


Parallèlement, OCCAM travaille également sur le Plan d'action qui englobera toutes les instances opérationnelles qui ont émergé vers la réalisation des ODD et de l'Agenda 2030 de l'ONU, en consacrant une attention particulière aux meilleures pratiques du projet EWABELT et en promouvant des recommandations scientifiques et politiques au profit des communautés les plus défavorisées, en particulier en Afrique subsaharienne.



For media inquiries, please contact:

OCCAM - Observatory on Digital Communication


0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page